Atelier d’écriture #6 – Une photo, quelques mots

Bonjour à tous !

J’ai beaucoup apprécié la photo proposée cette semaine par Leiloona pour son atelier d’écriture 🙂

Elle m’a rappelée des souvenirs des quelques concerts et festivals auxquels j’ai pu assister ! Ce sont de très beaux moments, intenses en émotion, que j’aime à me remémorer. La photographie est de Marion Pluss.

marion-pluss

© Marion Pluss

Ma photo préférée ? C’est une photo qui est mal cadrée : on ne voit pas les yeux rieurs, ni les sourires heureux. Cependant, elle représente tout pour moi.

Elle a été prise lors d’un des nombreux festivals qui ont lieu l’été en France. Un de ces évènements qui fait peur aux bonnes gens parce qu’on y retrouve, selon eux, des êtres bizarres : crânes rasés ou tignasse longue, barbus, tatoués et percés en tout genre.

C’est vrai, nous sommes nombreux à être un peu de tout cela. Oui, nous faisons peur et oui, cela nous fait rire. Et c’est une des raisons pour lesquelles nos participons à ces réunions. On se comprend, nous aimons la même musique et avons des centres d’intérêts communs. Ces grands rassemblements sont des moments de joie et d’amusement pour nous.

Je ne me souviens plus si c’était en juin ou en juillet. Peut-être même que c’était en août. Papa avait mis son T-shirt préféré et sa bague fétiche. Il avait laissé pousser sa barbe. D’ailleurs, on aperçoit cette dernière sur le cliché. Une cigarette à la main, il porte fièrement sa veste en cuir usée et décorée de nombreux écussons et patchs, ajoutés au fil des années, des conventions et festivals. A sa droite se tient mon oncle. Accroché au cou de mon paternel, il semble qu’il a trop abusé du vin. Sa main est tellement gigantesque que son verre paraît minuscule.

Ils rient ensemble. Ils avaient passé la journée entière à se remémorer leur jeunesse à traîner en moto, à bricoler, à jouer de la musique. Que de souvenirs lointains ! Et maintenant, ils étaient là : ensemble, ils assistaient encore à des concerts et ils y amenaient leurs enfants.

N’allez pas croire que ce sont des endroits dangereux ! Certes, ce serait vous mentir que de dire qu’il n’y pas de pochetrons là-bas. Mais pour la plupart des festivaliers, il s’agit tout simplement de gros « nounours » : des gros durs à l’extérieur mais de tendres personnes à l’intérieur. Je ne me suis jamais sentie aussi bien que dans ces moments-là. Personne pour vous juger, pour vous regarder avec des yeux condescendants ou pour montrer du doigt vos tatouages.

C’était mon premier festival, j’étais toute petite et Papa m’avait confié l’appareil photo. Mes petites mains potelées l’ont avidement attrapé. Cette photographie, ce sont les souvenirs de ces deux frères mais ce sont aussi tous ceux à venir. Et la voici, ma première photo : Liberté, Egalité, Fraternité. Joie.

Publicités

12 réflexions sur “Atelier d’écriture #6 – Une photo, quelques mots

  1. Pingback: Ode aux bikers (Atelier d'écriture) | Bric à Book

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s