Atelier d’écriture #5 – Une photo, quelques mots

Et on commence bien la semaine avec un nouvel atelier d’écriture de Leiloona 🙂

Cette semaine, c’est elle-même qui nous a proposé une photo ! Une photo qui m’a donné envie de piquer une tête dans l’eau mais aussi de me poser tranquillement face à la mer pour méditer.

funchal

© Leiloona

 

J’aperçois l’océan. Que c’est beau ! L’air sent si bon et il fait si doux. J’aimerai m’envoler pour survoler cette grande étendue et partir à l’aventure. Mais je suis si petite…je me sens déjà mal d’être ici.

Le vent souffle fort, j’ai l’impression que je vais être emportée. De plus, Mère nous a bien dit de ne pas aller ici et de ne jamais quitter le chemin qu’elle nous a tracé. Qui sait ce qui pourrait m’arriver si elle savait…J’en tremble de peur et d’excitation. Tout cela est si nouveau, tellement immense, tellement merveilleux. Quand je raconterai tout cela aux autres ! Mani sera verte de jalousie ! Et Chris aussi. Et je vois déjà leurs yeux s’agrandir d’effroi et d’envie.

Avoir bravé un des interdits de Mère, c’est déjà quelque chose ! Mais cet interdit là vaut de l’or ! Je pense qu’elle ne veut pas que nous voyions ce qu’il y a au-delà de la maison. Nous avons juste le droit d’aller au restaurant du coin et de revenir.

Elle a tellement de règles…il faut toujours que tout soit en ordre. Chacun a son rôle et doit l’exécuter à la lettre. Je n’en peux déjà plus alors que je suis au début de ma vie. Quant à elle, elle ne fait pas grand-chose. Elle attend juste que nous ramenions de quoi manger pour les plus jeunes d’entre nous. Quel toupet !

Une petite voix me dit que je ne supporterai pas longtemps ce système. Nos voisins les Géants ont adopté un autre mode de vie et en sont plutôt satisfaits ! Même s’il semble y avoir beaucoup de conflits chez eux, ils peuvent au moins mettre les pattes où ils veulent !

Tiens ! Cette tour a l’air intéressant ! Il faut que je monte dessus ! La vue doit être magnifique !

« Lili ! HALTE ! »

Mince ! Nom d’une mandibule ! La gardienne ! Elle se mêle de tout celle-là ! Elle patrouille plus loin que nécessaire ! Si tu crois que faire du zèle t’aidera, ma pauvre.
« Que fais-tu là ? Tu n’as pas le droit, tu le sais ! Mère sera furieuse !

– Non, ne lui dis pas !, s’exclama Lili.

– Je dois le faire, c’est mon rôle de surveiller.

– Ecoute, je vais au restaurant. C’est lundi, jour de la pizza ! Il y a toujours des bouts de « chorizo » qui tombent par terre. Tu en veux ?

Je suis sûre que ça va passer, pensa Lili. Elle aime ça, le « chorizo ». Et puis, on sait tous comment elle en est arrivée là ! Les magouilles, ça la connaît. Elle ne sera pas contre un « pot-de-miellat » !

– Je ne sais pas. Tu as enfreint une règle très importante quand même.

– Et bien, dans ce cas, je te ramènerai de la mie de pain aussi !

– D’accord !

Et bien…ça n’a pas été une négociation très difficile…elle est vraiment très bête !

– Bon et bien, j’y vais ! Je compte sur ta discrétion, Gardienne !

– A tout de suite, et je veux un énorme morceau !

Oui, oui…tu l’auras ton morceau. Quelle dure vie que d’être une fourmi…

Lili se détourna donc de l’océan, du bleu du ciel, des nuages et du vent pour se rendre chez Luigi, le fournisseur officiel de la fourmilière.

Publicités

15 réflexions sur “Atelier d’écriture #5 – Une photo, quelques mots

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s